Fillon veut s'attaquer aux retraites chapeaux

Dans le contexte actuel de crise et de grogne sociale, François Fillon a annoncé hier sur France Inter que le gouvernement allait légiférer pour mettre en place « une fiscalité extrêmement importante » sur les retraites chapeaux, ces compléments de retraite versés à certains cadres dirigeants pour les fidéliser financés par les entreprises. « Je vais proposer que l'on taxe de façon confiscatoire [?] les retraites chapeaux. Je pense que le mécanisme qui consiste à faire financer par l'entreprise les retraites d'un certain nombre de cadres et de dirigeants n'est pas une solution acceptable », a déclaré le Premier ministre.Cette mesure n'est cependant pas pour demain, puisqu'elle devrait figurer dans les prochains projets de loi de finances et de financement de la Sécurité sociale, qui seront examinés à l'automne, pour une application en 2010. « Le niveau de taxation n'est pas encore décidé, mais il s'agit de rendre la constitution des retraites chapeaux dissuasive, dans une optique de justice », indique-t-on au gouvernement. indignationLes retraites chapeaux viennent compléter le montant de la retraite (de base et complémentaire) des cadres dirigeants, afin que le montant de la pension atteigne au final un certain pourcentage, qui peut aller jusqu'à 70 %, du dernier salaire. Fin mars, un mouvement d'indignation avait suivi la divulgation de la retraite chapeau du président de la Société Généralecute; Générale, Daniel Bouton, qui bénéficiera d'une retraite totale de 730.000 euros par an. V. Ch.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.