Quand le yen va, rien d'autre ne va

changesL'appréciation du yen n'est jamais une bonne nouvelle. Elle reflète la montée de l'aversion au risque à l'échelle internationale et a généralement pour corollaire une rechute des marchés boursiers. C'est exactement ce qui se passe en ce début de semaine, même s'il est probable qu'une fois digérées les prévisions macroéconomiques détestables de la Banque mondiale sur les grands pays, le mouvement s'amortisse, même si les craintes liées à l'Iran ne sont, elles, pas prêtes de retomber. En attendant, au grand dam des responsables nippons qui redoutent toujours de voir leur monnaie jouer les trouble-fête en freinant les exportations, le yen monte face à toutes les monnaies. Son retour en grâce a été particulièrement marqué face aux « monnaies matières premières », dollar australien en tête. Mais la monnaie de l'archipel a également poussé une pointe à son meilleur niveau depuis un mois vis-à-vis de l'euro et du dollar, bénéficiant des doutes sur la pérennité de la sortie de crise qui semblait se profiler aux États-Unis et en Europe. Au plus haut dans les transactions, le yen s'est hissé jusqu'à 95 pour 1 dollar, alors qu'il avait rechuté au début du mois jusqu'à 99 et à 131,40 pour 1 euro, après avoir dérivé jusqu'à 139.Ce retour de balancier, classique dans un pays dont le commerce extérieur est chroniquement excédentaire, n'en constitue pas moins le paradoxe à la japonaise. Car le pays du Soleil-Levant est de toutes les grandes puissances celle dont les performances économiques sont les plus calamiteuses. Entièrement tributaire de ses exportations, le Japon a accusé une contraction de son PIB de 14,2 % en rythme annualisé au premier trimestre, après un recul de 13,5 % au cours des trois mois précédents. Un triste record pour le Japon qui tient le rang de deuxième économie mondiale depuis maintenant quarante ans et dont le statut est aujourd'hui menacé par la Chine.Isabelle Croizard le Japon a accusé une contraction de son PIB de 14,2 % au premier trimestre.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.