Khurais, petit dernier des mÉgapuits

 |   |  112  mots
Situé à 160 km au sud de Riyad, en Arabie Saoudite, le dernier-né des gisements du pays est entré en production début juin, alors même que le royaume est en train de réduire sa production afin de soutenir les cours. Un paradoxe qui s'explique d'une part par le ralentissement de la production d'autres gisements, mais aussi par les investissements importants réalisés sur ce champ par la compagnie nationale, Aramco, sur ce champ qui requiert l'injonction de volumes d'eau importants. Avec une capacité maximale de 1,25 million de barils par jour, soit plus que le Qatar ou l'Indonésie. La capacité du gisement de Khurais est estimée à 27 milliards de barils.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :