Sanofi-Aventis suspend la vente de son Acomplia

2 mn

L'Acomplia n'aura finalement apporté que des soucis à Sanofi- Aventis. Le laboratoire pharmaceutique, qui s'était vu refuser l'accès au marché américain avec sa fameuse "pilule miracle" antiobésité en juillet 2007, vient d'annon- LES FAITS. Les autorités européennes ont jugé les bénéfices du médicament antiobésité inférieurs aux risques. Bloqué aux États-Unis en juillet 2007, il est aujourd'hui suspendu en Europe. cer la suspension de la commercialisation dumédicament en Europe, où il est autorisé depuis 2006 dans dixhuit pays. À l'origine de cette suspension, une recommandation de l'Agence européenne dumédicament (EMEA) selon laquelle les bénéfices de l'Acomplia ne sont pas supérieurs aux risques qu'il induit, avec notamment "un doublement du risque de désordres psychiatriques chez les patients obèses ou en surpoids qui prennent l'Acomplia". Chez Sanofi, on souligne que "la suspension est temporaire, le temps pour nous de soumettre de nouveaux éléments à l'EMEA", sans pour autant en préciser la durée. Les dirigeants vont tout de même "contacter immédiatement" les autorités sanitaires des pays non européens — quatorze en tout — où est vendu le médicament. Cette annonce signe un nouveau revers pour le laboratoire, qu'on pouvait croire sur la bonne voie avec la perspective de l'arrivée le 1er décembre de Chris Viehbacher au poste de directeur général. Sa portée semble toutefois symbolique. "LA FIN DE L'ÈRE LE FUR" La nouvelle, publiée peu avant la clôture de la Bourse hier, n'a pas empêché le titre Sanofi de terminer en légère hausse (+ 0,6 %). "C'est véritablement la fin de l'ère Le Fur", souligne un analyste parisien, en référence à l'implication du directeur général partant dans la mise au point du médicament. En revanche, l'impact commercial de la suspension de l'Acomplia devrait être faible : déjà largement mis à mal par ses déboires américains, le médicament est loin de compter parmi les blockbusters (médicaments de plus de 1 milliard d'euros de ventes) de Sanofi. Il n'a généré qu'un chiffre d'affaires de 81millions d'euros sur les neuf premiersmois de 2008. Les dirigeants ont d'ailleurs indiqué que l'impact total sur le résultat annuel net du groupe pour cette année serait inférieur à 50 millions d'euros. Plus inquiétante est la question des études cliniques en cours sur le produit, notamment en vue d'une nouvelle tentative de demande d'autorisation de l'Acomplia aux États-Unis. Tout en soulignant que "toutes les études de phase trois [la plus avancée, ndlr] sont maintenues", les dirigeants de Sanofi ont refusé de chiffrer les conséquences d'éventuels arrêts ou surcoûts de ces études.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.