Intel lance un nouveau microprocesseur

On commençait à s'impatienter. Depuis un an, la puissance des processeurs Intel stagnait. Voici qu'arrive le Core i7, 30 % plus performant que la génération précédente. L'amélioration est particulièrement sensible avec les logiciels créatifs, photo et vidéo par exemple. Les premiers PC de bureau Core i7 arriveront début décembre (à partir de 900 ?) alors que les portables attendront fin 2009. Nettement plus rapide, le Core i7 ne creuse pourtant pas d'écart époustouflant avec son prédécesseur, le Core 2 Quad. De 1971 à 2003, la puissance des processeurs était multipliée par quatre tous les quatre ans. Depuis 2003, il faut cinq à six ans pour parvenir au même résultat. La cause est simple, les fabricants n'arrivent plus à miniaturiser régulièrement leurs processeurs. Cette opération permet d'augmenter la vitesse des processeurs sans risquer une surchauffe. Depuis six ans, les processeurs stagnent donc à la fréquence de 3 Ghz.qualité prix exceptionnelleDésormais Intel arrive à multiplier les performances d'un microprocesseur sans augmenter sa vitesse en assemblant plusieurs processeurs sur une puce unique. En 2005, les processeurs à deux c?urs ont fait leur apparition. Suivis par les modèles quatre c?urs en 2006. Le Core i7 en compte toujours quatre mais les ingénieurs d'Intel leur ont appris à mieux communiquer ensemble. Résultat, le Core i7 relègue le concurrent AMD loin derrière. La famille i7 est composée de 3 processeurs. Le plus petit modèle est la meilleure affaire : le Core i7 920 offre un rapport qualité prix exceptionnel. Son grand frère, le Core i7 965, est seulement 20 % plus rapide, mais quatre fois plus cher. Résultat : le prix du PC double. Nicolas Six

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.