Le marché européen des trackers ne connaît pas la crise

Entre les mois de juin et de septembre 2008, les trackers (fonds indiciels cotés) ont augmenté leurs actifs sous gestion de 5,38 % à 106,32 milliards d'euros, selon la dernière étude de Lipper sur le marché européen. Alors que la tendance est plutôt à la décollecte, ils ont enregistré une collecte nette de 13,25 milliards d'euros au troisième trimestre. Sur les neuf premiers mois de l'année, les souscriptions nettes sont de 35,53 milliards d'euros contre 170 milliards d'euros de rachat sur les fonds non listés. À l'exception des actions liées à l'immobilier et aux matières premières, cette croissance a profité à toutes les classes d'actifs. De manière surprenante, six des dix ETF qui ont enregistré les plus fortes collectes nettes sont des produits actions. En termes de performance, c'est le XMTCH (Ch) on SBI Domestic Governement 7 +, géré par Credit Suisse, qui réalise la plus forte progression sur neuf mois avec une hausse de 11,83 %.Pour le quatrième trimestre consécutif, ceux qui ont investi dans des fonds d'actions internationales ont perdu de l'argent. C'est le constat du dernier rapport sectoriel de Standard and Poor's Fund Services. Au troisième trimestre 2008, ces fonds ont perdu en moyenne 19,2 %, portant leur recul moyen depuis le début de l'année à 28,2 %. Les gérants de fonds interrogés dans cette étude appellent donc à la prudence. Si l'intervention des banques centrales et des États a permis d'éviter un risque systémique, cela n'a pas suffi pour retrouver le niveau de liquidités de ces dernières années. De plus, les professionnels estiment que l'impact de la crise financière sur l'économie réelle ne fait que commencer et qu'il y aura bien une récession plus profonde que celle connue dans les années 1980.Preuve que le mois d'octobre a été difficile pour l'industrie des hedge funds, seules les stratégies CTA global et short selling affichent une performance positive. Selon les indices alternatifs de l'Edhec, elles progressent respectivement de 3,92 % et 11,62 %. La première a bénéficié de la forte remontée du dollar tandis que la seconde enregistre sa plus forte hausse depuis novembre 2000. À l'inverse, les stratégies marchés émergents et d'arbitrage de convertibles ont perdu respectivement 13,01 % et 12,98 %. Par ailleurs, les données de Hedge Fund Research montrent que cette industrie a enregistré une décollecte nette de 40,8 milliards de dollars au mois d'octobre. Depuis le début de l'année, les rachats sont ainsi estimés à 43,5 milliards de dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.