Faites un parcours en moins de 4 heures

J'avoue que j'appréhendais un peu de monter sur ce « transporteur personnel », a fortiori sur un terrain de golf. L'absence d'accélérateur et surtout de frein me faisait douter de ma capacité à l'arrêter au bon endroit. En fait, il ne m'a pas fallu un quart d'heure pour apprivoiser ce nouveau moyen de transport et apprendre à monter sur la plate-forme, avancer, accélérer, me diriger, m'arrêter devant ma balle, descendre de la machine et la mettre à l'arrêt.Véhicule à moteur, le Segway fonctionne grâce à la technologie gyroscopique. Le conducteur tient en équilibre sur deux roues parallèles et le déplacement de son centre de gravité fait avancer, reculer, tourner ou se stabiliser l'appareil. Un système électronique digne des ordinateurs les plus perfectionnés recalcule la position du pilote 100 fois par seconde. Cela permet des mouvements très souples. Après le quart d'heure d'entraînement, je peux faire tourner le Segway sur place, lui faire monter ou descendre une marche, grimper une butte et en redescendre ? théoriquement jusqu'à une pente de 45° ? sans encombre. Dans sa version Golf, le Segway x2 est muni d'un support de sac, qui met le sac de golf à la verticale lorsque la machine est à l'arrêt, mais moins haut qu'à l'arrière d'une voiturette. J'accède à mes clubs exactement comme avec un chariot.20 km d'autonomieL'appareil est muni d'un dispositif de commande qui peut se porter autour du cou ou se placer sur le guidon du Segway. Baptisé InfoKey, ce boîtier allume et éteint la machine et permet de déclencher l'alarme qui rend le véhicule inutilisable en cas de tentative de vol. Le Segway est muni de deux batteries Lithium-ion, qui lui confèrent une autonomie théorique de 38 km. En pratique, alourdi du poids du sac de golf et en fonction du poids du joueur (maximum de 118 kg), l'autonomie se situe entre 15 et 20 km, mais cela laisse largement de quoi faire un parcours de 18 trous?! Il se recharge en se branchant directement sur une prise secteur. La durée de vie des batteries est de 1.000 cycles selon le constructeur.« Le Segway est une nouvelle interface avec la route, un nouveau moyen de transport », explique Bertrand de la Tour d'Auvergne, directeur général de Segway France. Perchée à 24 cm au-dessus du terrain, j'apprécie cette nouvelle interface. Plus haute, je vois un peu mieux le parcours, mais ma perception du terrain est proche de celle que j'éprouve à pied. Autre avantage pour les parcours, le Segway abîme moins le gazon qu'une voiturette, ce qui autorise son utilisation sur les fairways. Enfin, mes déplacements sont plus rapides et? indépendants de ceux de mes partenaires. Je me rapproche de ma balle rapidement, ce qui réduit le temps de parcours « d'au moins une demi-heure » à en croire les premiers pratiquants.un argument commercialCes différents arguments ont séduit les directeurs de golf qui voient dans le Segway le moyen de proposer plus de départs à leurs membres et de vendre plus de green-fees aux golfeurs de passage tout en diminuant le coût. En fait, le principal frein à sa diffusion est ce quart d'heure préalable de formation. Segway envisage de délivrer une carte qui permettrait à son détenteur de prouver qu'il a suivi la formation et donc qu'il peut louer un Segway sur n'importe quel golf. Reste à mobiliser du personnel pour assurer cette formation. Sophy CaulierLe conducteur tient en équilibre sur deux roues parallèles. Le déplacement de son centre de gravité fait avancer, reculer, tourner ou se stabiliser l'appareil. Le modèle x2 Golf est vendu au prix de 7.990 euros, soit entre 10 % et 30 % plus cher qu'une voiturette.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.