Médicaments : les pays émergents résistent

 |   |  167  mots
harmacieLa croissance du marché pharmaceutique est assurée malgré la crise. « Les Bric (Brésil, Russie, Inde, Chine), la Turquie, le Mexique et la Corée du Sud vont croître de 13 % à 16 % en 2009 et 2010, contre 2,5 % à 3,5 % pour le marché mondial à dollar constant » a souligné hier Corinne Segalen, directrice France de l'institut IMS Health, lors d'une rencontre organisée par le cabinet de conseil en recrutement RSA. En 2012, ces pays représenteront 36 % du marché, contre 33 % pour les États-Unis. Pourtant, ils sont ceux où les dépenses de santé sont les plus sensibles à la conjoncture économique, car une majorité de patients paient eux-mêmes leurs médicaments (90 % en Inde, 80 % au Brésil). En Chine, la corrélation entre la hausse du PNB et celle du marché pharmaceutique est quasiment de 1 à 2. « Mais la croissance économique des pays émergents restera positive, malgré des révisions en baisse de 2 % à 3 % » estime Corinne Segalen. Le marché mondial du médicament est attendu à 755 milliards de dollars en 2009, contre 773 milliards un an plus tôt. Audrey Tonnelie

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :