En Chine, l'année du b ? uf

 |   |  559  mots
Faut-il croire les prévisions des économistes et des spécialistes de la Bourse ? Bardés de modèles économétriques et autres analyses chartistes, ils ont (presque tous) été pris au dépourvu par l'irruption de la crise. Perdant foi dans les simulations mathématiques, certains courtiers d'Asie comme CLSA ou Daiwa Institue profitent chaque année du changement de lune pour privilégier la prédiction fondée sur? l'astrologie chinoise et son ésotérisme animalier ! Célébré aujourd'hui, le Nouvel An chinois est placé sous le signe du b?uf mais aussi sous celui de la terre selon la cosmogonie chinoise. Ces deux références, toutes deux symboles d'une énergie plutôt féminine (yin), augurent d'une année 2009 dominée par l'effort et l'endurance, l'élément terre étant parfois présenté comme facteur d'agitation par certains astrologues tandis que d'autres le voient comme le plus apaisant des cinq éléments de la nature. Faut-il alors s'attendre à une nouvelle année de dévastation financière après 2008 (sous le signe du rat) secouée par la crise la plus grave depuis 1929 ? Dans les annales astrologiques, l'année 1997, elle-aussi placée sous le signe du b?uf, a laissé le souvenir d'une crise financière traumatisante en Asie. horoscope boursier Plus lointain, 1949, encore une année du b?uf, a vu Mao Tsé-toung arriver au pouvoir en Chine. Tony Tan, fondateur de l'Académie Harmonie de métaphysique chinoise à Singapour voit en 2009 une période d'extension des pertes boursières record de 2008 (43 %). « Les investisseurs doivent être patients et se préparer au possible retournement du marché en 2010 », recommande-t-il. Paradoxe, l'astrologue singapourien déconseille aux investisseurs de s'intéresser aux actifs d'Europe et des états-Unis, au centre de la crise. « L'Asie a été la dernière à entrer dans la crise et sera la première à en sortir », pronostique Timothy Wong, responsable de la recherche à DBS Bank. Pourtant le Japon et la Corée s'enfoncent dans la récession économique, et la Chine est menacée d'en faire autant avec à la clé la montée des tensions sociales. Plus nuancé le courtier CLSA, qui développe sa compétence astrologique depuis 1992, estime qu'il n'y a pas lieu de sombrer dans le désespoir cette année. Son « indice feng shui », du nom de cet art chinois millénaire censé permettre d'harmoniser l'énergie d'un lieu au bénéfice de la santé, du bien-être et de la prospérité de ses occupants, est crédité d'avoir parfois fidèlement préfiguré l'évolution de de la Bourse de Hong kong contrairement à nombre de courtiers plus conventionnels. Selon cet indice, l'année du boeuf s'ouvrira en forme de cornes sur une période allant jusqu'en mai. « Attention à la marche ce mois-là », prévient CLSA car après les cornes, la Bourse prendra jusqu'en septembre la direction du « pis » de la vache, le courtier privilégiant une image féminine du signe zodiacal de 2009. « l'élan de la vache »Durant juillet août, « il faudra rester vigilant et disponible pour les opportunités » qui se présenteront. Et au dernier trimestre 2009, les investisseurs avisés disposeront encore de réserves pourront profiter de l'élan de la « vache caracolante » et des premiers effets du « tigre de métal », sous le signe duquel sera placée 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :