Forte baisse des encours sous gestion des hedge funds en 2008

 |   |  373  mots
Selon le Hedge Fund Research, l'industrie des hedge funds a enregistré une baisse de ses actifs gérés de 460 milliards de dollars. Cela s'explique par d'importants rachats (? 154 milliards de dollars) et un effet marché négatif (? 306 milliards de dollars). À fin 2008, les encours étaient ainsi de 1,4 trillion de dollars contre 1,86 trillion de dollars un an plus tôt. L'industrie est ainsi quasi revenue à son niveau de 2006.À fin décembre, selon Lyxor, l'encours global européen sur les ETF est de 91 milliards d'euros, en hausse de 6,49 % par rapport à décembre 2007. Les trois principaux acteurs en Europe sont Barclays Global Investors, Lyxor Asset Management et Deutsche Bank. À eux trois, ils détiennent 81,5 % du marché. On dénombre 31 sociétés de gestion sur ce secteur en Europe pour 1.553 produits listés. Dans le détail, l'encours se répartit à 66,47 % sur les actions, 20,80 % sur les obligations, 9,46 % sur le monétaire et 3,27 % sur les matières premières.Le FRR a retenu Barclays Global Investors Limited (BGI) pour la gestion d'un portefeuille d'actions de grandes et moyennes capitalisations de la zone euro. BGI est reconnue pour son expertise en gestion passive notamment à travers les ETF. Le mandat porte sur une durée de quatre ans renouvelable un an, et la taille indicative du lot est de 1 milliard d'euros. Le FRR avait lancé le 16 avril dernier un appel d'offres réparti en trois lots afin de renouveler une partie de ses mandats investis en actions européennes. La sélection se poursuit sur le deuxième lot, à savoir des petites et moyennes capitalisations.Le régulateur luxembourgeois a publié une liste de 17 organismes de placement collectif de droit luxembourgeois touchés par « Madoff ». Ces fonds ont dû suspendre le calcul de leur valeur nette d'inventaire ainsi que les rachats, souscriptions et conversions de leurs parts. Cela représente 1,9 milliard d'euros. Par ailleurs, l'Alfi, l'équivalent de l'AFG française, a créé un comité d'experts sur cette affaire pour analyser les rouages, et en tirer les enseignements en faisant des propositions. L'Alfi précise que les personnes liées à cette affaire ne participeront pas à ce comité. C'est le cas du président et vice-président de l'Alfi, respectivement avocat associé du cabinet qui représente UBS et membre d'UBS.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :