Deux mesures symboles pour encadrer les bonus

 |   |  119  mots
Parce que Nicolas Sarkozy estime qu'après la crise « plus rien ne sera comme avant », il a demandé hier aux banques de s'engager davantage encore en matière de rémunération des traders. Il a annoncé la nomination d'un superviseur, Michel Camdessus, qui contrôlera les rémunérations dans les banques bénéficiant de l'aide de l'État.Il a également prévenu que ce dernier ne travaillerait plus avec des établissements qui ne respectent pas les règles. Celles-ci, qui prévoient plus de transparence et un étalement du versement des bonus, constituent le socle de l'initiative française qui sera défendue devant le G20 de Pittsburgh dans un mois. Page 13 et éditorial page 7

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :