Orco sous procédure de sauvegarde

 |   |  277  mots
L'annonce, le 16 mars, du report de la publication des résultats 2008 du promoteur immobilier n'augurait rien de bon. Orco en avait d'ailleurs profité pour demander la suspension de la cotation des titres jusqu'à l'officialisation des comptes. Hier, sa direction fait savoir qu'elle avait demandé au tribunal de commerce de Paris d'engager une procédure de sauvegarde pour se mettre à l'abri de ses créanciers durant la poursuite de sa restructuration financière. Souhait immédiatement exaucé. Le groupe a maintenant six mois devant lui pour trouver un accord. En fait, il doit faire face à trois problèmes simultanés : le ralentissement de son plan de cession de certains actifs immobiliers, du fait des conditions de marché, les difficultés à obtenir le remboursement de prêts consentis à certaines filiales, les paiements à effectuer auprès des banques pour prolonger des crédits arrivant à échéance en 2009. Pour l'heure, il a réussi à refinancer 100 millions d'euros de prêts sur un total de 188 millions arrivant à échéance cette année. l'europe de l'est viséeDans ce contexte, Orco a décidé d'accélérer sa transformation stratégique, en se focalisant sur des secteurs comme l'immobilier commercial ou le logement résidentiel, au détriment de la logistique ou des hôpitaux. Il veut aussi concentrer ses efforts sur son implantation à Prague, Berlin, Varsovie, Budapest et Bratislava. Depuis 2007 où l'action avait atteint un pic à près de 130 euros (elle cote aujourd'hui 4,02 euros), la vie boursière d'Orco ressemble à une descente aux enfers. À tel point qu'en septembre dernier la direction avait demandé à Euronext de ne plus être éligible au SRD pour limiter la spéculation sur la valeur. P. B.-B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :