Un fonds d'aide de cent milliards de dollars

 |   |  112  mots
« Je vais demander au sommet du G20 un soutien au financement du commerce d'au moins 100 milliards de dollars », a déclaré hier Gordon Brown, soutenu par le président brésilien, Lula da Silva. Le Premier ministre britannique estime que la soudaine chute des échanges internationaux est l'une des pires menaces sur l'économie mondiale. Son financement reste flou, mais, selon lord Malloch-Brown, le négociateur britannique du G20, l'argent viendra « des institutions internationales, des agences nationales pour le commerce et des agences d'import-export ». Enfin, les deux leaders se sont mis d'accord pour lutter contre le protectionnisme, en « nommant les pays qui ne respectent pas les accords de libre-échange ». E. A.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :