Le Kremlin manque de transparence sur les chiffres du chômage

 |   |  332  mots
L'URSS était surnommée « le pays du grand mensonge ». La Russie marche-t-elle sur ses traces ? Le Service des statistiques d'État a décidé de classer secret ses rapports mensuels compilant les données du chômage, annonce le quotidien « Kommersant ». Lundi dernier, le Service des statistiques d'État avait dévoilé des chiffres tout à fait déprimants sur l'économie russe : 1,8 million de Russes ont perdu leur emploi depuis le 1er janvier 2009, le plus mauvais résultat depuis plus de huit ans. Les experts ont tout de suite remarqué que ce rapport ne contenait pas les statistiques de chaque mois, et des sources officieuses au Service des statistiques ont confirmé que ces chiffres détaillés n'apparaîtraient plus. Des calculs établis par l'agence Reuters établissent à 11,9 % le taux de chômage en mars, soit une très rapide dégradation par rapport au taux de 8,5 % du mois de février.moral des russes à zéroLes autorités s'égosillent chaque jour à répéter que le pire de la crise économique est passé, soulignant que la vache à lait de l'économie russe ? l'industrie pétrolière ? va redémarrer. Le prix du baril a en effet cessé de chuter, tout comme le rouble a cessé sa dévaluation rapide. Mais l'énorme manque à gagner pour le budget fédéral causé par la chute des cours a à peine commencé à se faire sentir. Et les Russes n'ont pas le moral alors que les licenciements massifs se poursuivent et, qu'une bonne moitié des salariés sont victimes de retards et ou de diminutions de salaires. Les chiffres de la consommation indiquent une chute continue sur lesquelles les belles paroles du gouvernement n'ont guère de prise. Chaque semaine, les prévisions de récession pour l'économie russe se font plus noires. Ainsi, le FMI a publié hier une estimation à ? 6 % pour 2009. Jusqu'ici, la population russe a manifesté sa résilience traditionnelle, mais le seuil critique approche, préviennent les experts.Emmanuel Grynszpan, à Moscou

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :