Gazprom menace à nouveau l'Ukraine

 |   |  102  mots
Le gazier russe a qualifié de « très sérieux » les retards de paiements de l'Ukraine pour le mois de mai et a sous-entendu que cette situation pourrait mener le monopole à exiger de se faire verser par avance le prix de ses prochaines livraisons.Dans un mouvement soudain et unilatéral, Caracas a pris le contrôle de deux entreprises sidérurgiques dans lesquelles l'argentin Techint détient des participations majoritaires. Le président vénézuélien a promis une « juste compensation », comme dans un cas similaire en avril 2008 concernant l'argentin Sidor, dont le prix n'a été versé que cette semaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :