Le couple élysée-Matignon ? se ressoude dans la crise

3 mn

Un axe élysée-Matignon ressoudé et un « triangle d?or » de conseillers : l?exécutif affiche son union sacrée dans la tourmente économique. à Matignon, on explique que Nicolas Sarkozy et François Fillon « ont par leur rôle institutionnel et leurs personnalités deux rôles complémentaires ». François Fillon qui, avant d?être nommé, plaidait pour la disparition du poste de Premier ministre, a, semble-t-il, réalisé que le tandem de la Ve République était nécessaire en temps de crise. «  Ici à Matignon, explique un de ses proches, on préparait la partie française de la riposte pendant qu?à l?élysée on poussait la partie européenne et internationale. » « triangle d?or »L?articulation se joue aussi sur la scène nationale. Le président et le Premier ministre se sont vus pratiquement tous les jours au plus fort de la crise et le lien quotidien est maintenu au moins par téléphone. Lors des réunions à l?élysée, Nicolas Sarkozy « impulse une dynamique, donne le rythme ». Il revient ensuite à François Fillon d?assurer le travail d?explication. Jeudi, le chef de l?état a dévoilé lui-même en Haute-Savoie les mesures du plan de soutien à l?économie. Mais vendredi, c?est le Premier ministre qui a lancé dans l?Eure les réunions de coordination entre banques et entreprises animées par les préfets. Aujourd?hui, François Fillon sera à Manosque pour parler développement local et Nicolas Sarkozy demain dans les Ardennes pour dévoiler le plan emploi. « Beaucoup se prépare à Matignon mais c?est normal que, pour les gros dossiers, ce soit l?Elysée qui s?affiche », résume un conseiller du Premier ministre. La « bonne articulation » élysée-Matignon se double de la création d?un « triangle d?or » composé du secrétaire général de l?élysée, François Pérol, du directeur de cabinet adjoint de Matignon Antoine Gosset-Grainville et du dir?cab de Christine Lagarde, Stéphane Richard. Un triangle parfaitement « équilatéral », composé de gens qui « se connaissent bien, s?entendent bien et savent prendre le relais l?un de l?autre ». Au plus fort de la crise, les trois conseillers passaient des nuits entières dans un bureau du ministère de l?économie. Christine Lagarde se joignait souvent à eux. Nicolas Sarkozy et François Fillon ont tout à gagner dans une relation apaisée, après une première année de quinquennat nourrie de défiances réciproques. Surtout au moment où la crise touche l?économie réelle. élysée et Matignon s?intéressent désormais ensemble au prix des carburants et aux tarifs pratiqués dans les grandes surfaces mais aussi à la réforme à venir du découpage territorial ou encore aux relations avec la majorité. Ce climat d?entente a éloigné les rumeurs de remaniement ou de constitution d?un gouvernement « d?union nationale  » face à la crise. à l?élysée, on indique même que les dates les plus fréquemment citées pour un changement d?équipe gouvernementale ? après la présidence française de l?Union européenne en janvier ou à mi-mandat au printemps ? ne sont désormais plus des bornes fixes dans l?esprit du chef de l?état. Hélène Fontanaud

3 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.