Fillon allonge à deux ans l'exonération des plus-values immobilières

 |   |  378  mots
François Fillon a annoncé, hier à Marseille, une nouvelle disposition allongeant à deux ans l'exonération des plus-values pour aider les particuliers en difficulté ayant contracté un prêts relais afin d'acquérir un nouveau logement. « J'ai demandé à Christine Lagarde de prolonger la période pendant laquelle la personne, qui n'a pas réussi à revendre sa résidence principale, continue de bénéficier de l'exonération des plus-values. Les délais normaux passeront, dans l'instruction fiscale, d'un an à deux années pour revendre son bien sous ce régime », a précisé François Fillon. Le Premier ministre, qui a visité des chantiers de logements à Marseille, dont une partie avec des loyers « maîtrisés », a estimé qu'il « y avait aujourd'hui un frémissement de la demande de crédits » et que l'activité des promoteurs « redémarre ».Le PIB a reculé de 1,1 % au quatrième trimestre 2008Soit 0,1 point de moins que la prévision initiale de l'Insee. Si la consommation des ménages a été revue de + 0,5 % à + 0,3 % et l'investissement de ? 1,1 % à ? 1,4 %, la contribution négative des stocks est un peu moins sévère qu'estimé initialement (? 0,8 point au lieu de ? 0,9 point). Résultat : l'acquis de croissance à la fin de l'année ne s'élève plus à ? 0,9 % mais à ? 0,8 %. « Hors stocks, le recul du PIB n'est ainsi que de 0,3 % », précise Marc Touati chez Global Equities. En 2008, le PIB a augmenté de 0,7 %, après avoir progressé de 2,4 % et 2,1 % en 2006 et 2007.Hôpitaux de Paris. Le budget 2009 de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) prévoyant un déficit de 95,5 millions d'euros en 2009 et la suppression de 700 postes a été adopté hier.Logement. La loi de « mobilisation pour le logement et la lutte contre l'exclusion », adoptée le 19 février, a été publiée hier au « Journal officiel ». Parmi les principales mesures figure le développement de l'accession à la propriété, grâce notamment à l'extension au logement collectif du dispositif de la « maison à 15 euros » qui permet de payer d'abord la maison, puis le terrain, avec une TVA à 5,5 % au lieu de 19,6 %.Formation. L'État, les partenaires sociaux et la région Ile-de-France vont signer une convention mettant leurs moyens en commun pour sécuriser les parcours professionnels et consolider l'emploi, a annoncé hier le président du conseil régional Jean-Paul Huchon (PS).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :