« Chèque vert » ou aides spécifiques  : la compensation de la...

 |   |  215  mots
quelle compensation ?6« La compensation de la taxe carbone n'est pas encore au point. Il faut que l'administration fiscale y travaille. » Hier matin, sur RMC et BFMTV, Michel Rocard a reconnu que l'un des points les plus épineux du projet restait ouvert. La taxe devant être neutre en termes de charges, les entreprises l'acquittant devraient voir leurs cotisations sociales patronales réduites à hauteur de 4,5 milliards d'euros. Mais le problème est politiquement plus complexe pour les particuliers qui financeraient la moitié de la taxe. Jean-Louis Borloo s'est déclaré depuis longtemps favorable à l'instauration d'un « chèque vert » : chaque ménage recevant annuellement un chèque devant compenser le coût de la taxe et calculé en fonction de la taille du foyer, des revenus, de la localisation du domicile. Les ménages faisant de gros efforts d'économies d'énergie toucheraient donc davantage qu'ils ne verseraient en taxe. Reste à savoir si tous les ménages pourraient bénéficier du chèque : Michel Rocard estime que la compensation du pouvoir d'achat perdu ne dépasserait en tout cas pas 400 euros. Mais Bercy ne semble pas favorable à l'instauration d'un chèque vert. Gilles Carrez, le rapporteur UMP du budget, préférerait pour sa part des « mesures ciblées et temporaires pour aider les plus vulnérables ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :