Diageo, le leader mondial des alcools, résiste bien

 |   |  348  mots
tueuxLes résultats publiés hier par Diageo, le leader mondial des spiritueux, ont sans doute ravivé la colère dans la bourgade écossaise de Kilmarnock, où est distillé depuis deux cents ans le whisky Johnnie Walker. Le groupe britannique, qui a annoncé en juin vouloir fermer son usine d'embouteillage employant 700 personnes dans cette petite ville, affiche un bénéfice net de 1,62 milliard de livres (1,84 milliard d'euros) pour son exercice 2008-2009 clos le 30 juin. Soit une hausse de près de 7 % sur un an. Les ventes ont progressé de 15 % en valeur, à 9,31 milliards de livres (10,57 milliards d'euros). Et le résultat d'exploitation (hors exceptionnels) a gagné 13 %, à 2,6 milliards de livres, aidé il est vrai par la faiblesse de la livre.Le grand rival de Pernod Ricard n'a certes pas été complètement épargné par la crise. En volume, ses ventes de whisky ont reculé de 3 %, et la chute atteint 11 % pour la marque Johnnie Walker, victime du déstockage des détaillants et d'une moindre fréquentation des boutiques d'aéroports. Heureusement, la vodka et le rhum sont restés dynamiques, avec des progressions en valeur de 8 % et 6 % respectivement. Sa vodka Smirnoff, notamment, connaît un joli succès aux États-Unis, même si ses ventes ont reculé de 6 % (en valeur) en Europe, pénalisées par la crise en Grande-Bretagne et en Espagne. Et dans la bière, où Diageo possède la célèbre Guinness, l'année s'est bien finie, l'Asie ayant largement compensé le recul de 4 % de l'Irlande et celui de 1 % de la Grande-Bretagne.accord avec LVMH ?Pour l'exercice en cours, Paul Walsh, le directeur général, estime avoir un vrai « défi à relever ». Diageo va poursuivre ses réductions de coûts. Côté acquisitions, la prudence sera de mise. Paul Walsh s'est toutefois dit prêt à reprendre les 66% qu'il ne détient pas dans la maison de champagne Moët Hennessy, propriété de LVMH. Encore faudrait-il pour cela que Bernard Arnault, le PDG de LVMH, soit vendeur. Sinon, Paul Walsh estime que Diageo « n'a pas de trou » dans son portefeuille. O. E.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :