Un oligarque russe rêve de porte-hélicoptères français

 |   |  358  mots
?PAYS éMERGENTSarmementL'armée russe s'ouvre enfin aux fournisseurs étrangers, mais espère obtenir de la France la relocalisation en Russie du gros de la commande. L'état-major russe a reconnu officiellement, mercredi, son projet d'acheter entre un et cinq porte-hélicoptères français du type Mistral. Si le projet se matérialise, il s'agira de très loin de la plus importante commande par l'armée russe d'équipements militaires étrangers depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les commandes fermes devraient se matérialiser avant la fin de l'année, selon Moscou.vendre la licenceLes autorités russes n'ont pas encore révélé le mécanisme de financement de l'opération, ni son budget. D'autant que le coût de ce projet devrait dépasser le milliard d'euros et grever considérablement le budget de la flotte militaire russe. Mais, déjà, les chantiers navals russes sont électrisés par la perspective de la « mise en place d'une production d'au moins quatre ou cinq navires de cette classe » en Russie, comme l'a indiqué mercredi le chef d'état-major de l'armée russe. Le français DCNS, concepteur du Mistral, serait prêt à vendre la licence aux russes à condition que le premier exemplaire soit commandé aux chantiers navals français. Plusieurs hauts responsables militaires français avaient cependant fait part de leurs réserves sur ce contrat au cours des derniers mois, s'inquiétant du contrôle des transferts de technologie.Selon plusieurs sources citées par le quotidien russe « Vedomosti », le chantier naval russe le plus susceptible de bénéficier de la commande est Severnaya Verf, qui appartient à l'oligarque russe Sergueï Pougatchev. Ce dernier, à la fois banquier pétersbourgeois et sénateur de la région de Touva (Sibérie), contrôle OPK, un conglomérat industrialo-financier de 9 milliards d'euros et ayant déjà des intérêts en France, puisqu'il a racheté il y a deux ans l'épicier Hédiard.La France pourrait recueillir d'autres commandes militaires de Moscou. « Vedomosti » rapporte que l'armée de terre russe envisage d'acheter huit équipements Félin destinés à équiper les fantassins. Emmanuel Grynszpan, à Moscou

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :