Il faut absolument

1 mn

À quoi faut-il penser dans une communication de crise ?Il faut avoir une totale cohérence entre la communication interne et la communication externe et que cela soit sous-tendu par un message clair. Sinon on se prend les pieds dans le tapis. Le discours doit être construit de façon à éviter les fantasmes. Il faut un discours objectif pour éviter les angoisses et les interprétations qui peuvent dégénérer en rumeurs.En premier lieu, il faut prendre l'avis de quelques experts, notamment des spécialistes des médias, et être sûr que la direction générale porte de manière collégiale le discours.Quels sont les risques ?Le risque de dérapage qui donne naissance à des rumeurs en interne et des incompréhensions en externe. L'autre risque est de sous-estimer les réactions des parties prenantes de l'entreprise : représentants du personnel, fournisseurs, clients, banquiers et journalistes.Quelles recommandations essentielles pouvez-vous faire ?Il ne faut surtout pas s'amuser à jouer sur les mots, à faire dans la demi-teinte. Il faut absolument rester clair et ne pas différer l'annonce des décisions sous peine de mettre en cause la mobilisation des différents acteurs de l'entreprise.Propos recueillis par P. B.interviewAdministrateur d'Entreprises & MédiasThierry Rioult

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.