Fillon lance la course

 |   |  150  mots
Le grand emprunt annoncé par le chef de l'État verra le jour début 2010. Réuni hier à Matignon, le gouvernement a fixé la méthode pour la définition des priorités. Le montant ? estimé entre 80 et 100 milliards d'euros mais non chiffré par le gouvernement ? et les modalités ? taux, appel aux particuliers ou aux marchés, emprunt mixte ? seront arrêtés à l'issue des trois mois de concertation promis par Nicolas Sarkozy. Dès mercredi, les partenaires sociaux ont rendez-vous à l'Élysée. Le Premier ministre a précisé que des séminaires seraient organisés à l'automne sur « la croissance verte et le développement durable, l'université de demain, l'économie de la connaissance et le capital humain et la compétitivité de l'économie française ». Mais pas question de financer des dépenses de fonctionnement ou un deuxième plan de relance. page 4 et éditorial page 8

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :