« L'emprunt n'est pas vertueux en lui-même »

2 mn

Attention de recourir à un emprunt national ! Juste après le séminaire du gouvernement Fillon, l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin a appelé à la prudence car « l'emprunt n'est pas vertueux en lui-même ». Invité hier soir de « La Tribune »-BFM-Dailymotion, il a rappelé que la vraie question actuelle est de réaliser des économies. Avec l'emprunt national, le risque est de rentrer dans un débat purement politique. « Attention, nous sommes sur un terrain très sensible. Ne faisons pas de la politique politicienne. Le problème est financier. Trouvons des solutions financières », a insisté Dominique de Villepin. En clair, il ne pense pas que le recours à l'emprunt national soit « la formule pour solutionner tous les maux ».L'ancien Premier ministre préfère toutefois attendre de voir les choix qu'effectuera le gouvernement Fillon sur les modalités et le montant de l'emprunt national. Mais il est convaincu d'une chose : « D'une façon ou d'une autre, il faudra rembourser », prévient-il. Ce poids pourrait revenir soit aux générations futures soit en créant des impôts.plusieurs prioritésAttention donc aux conséquences d'un emprunt. D'autant que Dominique de Villepin n'hésite pas à rappeler que l'État français emprunte déjà 200 milliards d'euros chaque année. Il regrette que le gouvernement Fillon lance de nombreuses réformes sans avoir fait un bilan après deux années au pouvoir. Selon l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac, les priorités doivent être de trois ordres. Tout d'abord, il lui semble indispensable qu'il y ait une grande politique de l'innovation. Il en va de la compétitivité de la France et de son avenir. Autre priorité, il faut une grande politique de l'emploi en particulier pour les jeunes, les seniors et les femmes. « Nous ne l'avons pas », regrette Dominique de Villepin. Enfin, l'ancien Premier ministre fixe une troisième priorité : réduire les déficits publics. « La réalité est douloureuse. Nous devons réduire les déficits qui sont les nôtres », prévient-il. Un seul bon point pour le gouvernement Fillon. L'ancien Premier ministre estime également nécessaire de se concentrer sur l'essentiel. Reste à savoir s'ils ont la même définition de ce qui est essentiel? F. H.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.