Le champion français du câble multiplie les emplettes

 |   |  362  mots
Patrick Drahi poursuit ses emplettes. Après avoir consolidé la quasi-totalité des réseaux câblés métropolitains (Noos, UPC, France Télécom Câble, TDF Câble, Est Vidéocom) dans Numericable dont il détient un quart du capital, il vient de racheter trois nouveaux réseaux. Il s'agit de World Satellite Guadeloupe (WSG), Martinique TV Câble (MTVC) et Valvision, qui opère dans 12 communes de Franche-Comté. Un de ses holdings, Altice Services LLP, vient de racheter ces réseaux pour 22 millions de dollars (17 millions d'euros) auprès d'Innovative Communication Corp (ICC). Plusieurs groupes avaient regardé le dossier, dont Canal Plus.Intentions affichées de l'acquéreur?: « créer des partenariats locaux » et « se développer dans la région des Antilles ».Patrick Drahi réalise une bonne affaire, car ICC avait racheté le seul WSG pour 49 millions de dollars en 2000. Et début 2007, ICC valorisait ces trois réseaux à 100 millions de dollars, et avait même annoncé la cession de WSG et MTVC pour 70 millions de dollars à une mystérieuse société guadeloupéenne baptisée ITC. Une annonce qui ne se concrétisera jamais? WSG et MTVC disent avoir cumulé plus de 40 millions d'euros d'investissements.En failliteSi le prix est bradé, c'est notamment parce que ICC est en faillite depuis 2006, et depuis démantelé par un tribunal des faillites. ICC était la propriété d'un ancien comptable américain, Jeffrey Prosser, qui avait fait fortune en rachetant à ITT l'opérateur téléphonique des îles Vierges américaines. Il était devenu le second employeur de ces îles, détenant le câblo-opérateur, le principal journal, une chaîne de télévision, une banque? Mais ce magnat, qui gérait son petit empire depuis West Palm Beach (Floride), avait une fâcheuse tendance à faire financer par ses sociétés son grand train de vie, et à ne pas payer ses créanciers (ses dettes s'élèvent à près de 1 milliard de dollars), qui ont fini par demander sa mise en faillite. WSG et MTVC comptent 150.000 foyers desservis et 45.000 clients sous la marque « Le Câble », et 95 salariés, tandis que Valvision revendique 16.000 clients.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :