areva : L'État assumera son rôle

1 mn

« Areva n'aura aucun problème pour boucler son budget. L'État actionnaire assumera ses responsabilités », assure une source proche de l'Élysée, alors que le groupe chiffre à 3 milliards d'euros l'argent qu'il lui reste à trouver pour son budget 2009 « après avoir reporté certains investissements et planifié des économies ». Au-delà, « le groupe n'est toujours pas dimensionné pour faire face aux vrais enjeux en termes d'acquisitions stratégiques sans un apport en capital que nous évaluons au minimum à 5 milliards d'euros », estime Patrice Lambert-de-Diesbach chez CM-CIC Securities, dans sa dernière étude. À ce chiffre s'ajoutent les 2 milliards minimum que paiera Areva pour acheter les 34 % de Siemens dans leur filiale commune Areva NP. Pour se financer, Areva peut céder certaines de ses participations (STMicro, Eramet, Total, Safran, GDF-Suez) valorisées au total autour de 2,6 milliards. Quant à faire bénéficier Areva du Fonds statégique d'investissement, « c'est exclu », affirme un proche du dossier. M.-C. L.

1 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.