« Le Hamas marque des points »

 |   |  151  mots
Hasni Abidi, directeur du Centre d'études et de recherches sur le monde arabe et méditerranéen à Genève. Interview.Pourquoi le 19 décembre, Le Hamas n'a-t-il pas reconduit la trêve avec Israël ?Il n'a pas vu l'intérêt de prolonger cette trêve, qui n'apportait rien aux habitants de Gaza, du fait de la poursuite du blocus. À l'inverse, renouer avec des tirs de roquettes sur Israël pouvait lui faire marquer des points vis-à-vis de la population locale et de l'opinion publique arabe : le Hamas montre que c'est bien lui qui se bat pour les droits des Palestiniens. De ce point de vue, il a réussi. En outre, cette stratégie lui permet d'obtenir une certaine reconnaissance de la part du Fatah, dont est issu le président palestinien, Mahmoud Abbas. Bref, cette politique de terre brûlée ne peut que lui profiter.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :