Naftis aide à charger les produits pétroliers

" Nos produits s'intègrent dans les dépôts pétroliers, les sites d'expédition et de réception des produits en raffineries, en usines chimiques et agroalimentaires, en usines de production de gaz ", ­détaille Hervé de Francqueville,le président de la société qui est également l'un de ses quatre ­fondateurs et principaux actionnaires. Naftis développe deux ­activités complémentaires.La première, spécialisée dans la construction mécanique, conçoit et réalise des bras de chargement à haut débit pour les citernes (train ou camion). La seconde activité met en oeuvre des solutions d'automatisme et d'informatisation des expéditions des produits, telles que le comptage, l'injection d'additifs, la gestion des stocks, l'identification des enleveurs, etc. " Nos produits permettent d'automatiser intégralement les installations et donc de réaliser des économies de fonctionnement ", note Jean-Christophe Bachet, vice-président de la société.PRESENCE INTERNATIONALEMais ce qui fait sans doute une des forces majeures de la jeune entreprise, c'est que ses solutions sont adaptées à divers environnements. Car l'entreprise, implantée à Palaiseau (Essonne), vend aussi bien en Russie qu'en Afrique ou au Moyen-Orient. En 2006, elle a réalisé à l'international les deux tiers de son chiffre d'affaires, qui avait atteint 1 million d'euros. En 2007, la PME a enregistré environ 2,2 millions d'euros de commandes et prévoit de porter ses effectifs de six à douze salariés d'ici à fin 2008. " La montée du prix du baril a fait bouger quelques ­contrats ", reconnaît Hervé de Francqueville. Il reste cependant que Naftis doit encore structurer son réseau commercial à l'international pour continuer de se développer.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.