Le grand retour des Taittinger en Champagne

 |   |  226  mots
Le lobby champenois respire. Le retour de la famille Taittinger dans la maison de champagne qui porte son nom est chose faite. Il est vrai que le milieu avait craint le pire après le rachat de tous les actifs du groupe Taittinger en juillet 2005 par le fonds d'investissement américain Starwood. Car ce dernier avait aussitôt laissé entendre qu'il voulait ne conserver que le pôle immobilier et se défaire de la partie viti-vinicole. Un ensemble qui inclut notamment le champagne Taittinger, à côté du vignoble californien du domaine Carneros.Outre que ce rachat signait la fin d'un empire familial fondé en 1932 et consacrait le passage à l'étranger de palaces comme le Crillon ou le Lutetia, le sort du champagne Taittinger avait suscité l'émotion dans le milieu viticole. Car les candidatures s'étaient alors multipliées, émanant d'un brasseur indien, d'un fonds anglo-saxon, d'un groupe familial espagnol... Un front du refus s'était vite constitué face à ces acteurs qui n'étaient pas issus du sérail. Le syndicat des vignerons avait même menacé de ne plus fournir Taittinger " si un étranger arrive en Champagne ".Finalement, c'est le Crédit Agricole du Nord-Est qui l'avait emporté en juin dernier, associé à une partie des Taittinger. La banque avait aussitôt annoncé son intention d'y faire revenir la famille. C'est désormais chose faite.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :