BenQ Mobile a fermé ses portes en Allemagne

 |   |  119  mots
Il n'y aura pas de miracle pour l'allemand BenQ Mobile. L'ancienne division de téléphonie mobile de Siemens , rachetée en octobre 2005 par le taiwanais BenQ, avait déposé son bilan en septembre et a cessé hier son activité, faute de repreneur. Cette affaire a jeté un peu plus le discrédit sur Siemens, empêtré dans des scandales de corruption. Car la cession des activités mobiles à BenQ avait été accompagnée de nombreuses aidesfinancières et de la promessede maintenir l'essentiel des3.000 emplois. En juillet, BenQ annonçait que sa filiale parviendrait au point mort vers le milieu de l'année fiscale 2007. Mais les comptes de sa division mobile accumulent 600 millions de pertes en neuf mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :