Les produits high-tech tiennent la vedette

 |   |  392  mots
Atonie de la consommation ou pas, les cadeaux high-tech ont tiré cette année les ventes de Noël. Les sites de vente en ligne vont ainsi dépasser les 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires pour les mois de novembre et décembre grâce notamment aux produits techno, selon la Fevad (Fédération des entreprises de vente à distance).ENGOUEMENT POUR LES PRODUITS NOMADESProduits vedettes à la Fnac, les lecteurs de DVD portables, les GPS, les écrans plats à cristaux liquides (LCD), les PC portables et les baladeurs MP3. " Nous percevons un fort engouement pour les produits nomades ", constate Juan Hoguet, directeur des produits techniques à la Fnac. Mais globalement, " pas de bouleversement comparé à Noël 2005, hormis les GPS ", note Michaël Mathieu, chef de groupe au cabinet GfK. Les lecteurs de DVD restent une valeur sûre. Les baladeurs MP3 sont toujours les produits les plus vendus en volume. L'enseigne spécialisée Surcouf a ainsi multiplié par 4 ses ventes d'iPod, à 10.000 exemplaires pour le mois de décembre. Le panier moyen des clients de Surcouf a atteint cette année les 400 euros. Les baisses de prix aidant, les consommateurs se tournent plus volontiers vers des produits plus perfectionnés et innovants. Pour preuve, le succès, tant en magasin que sur Internet, des GPS (300 euros en moyenne) et des écrans LCD, notamment les 32 pouces (81 cm), qui coûtent entre 900 et 1.300 euros. Surcouf a vu ses écrans plasma " full HD " se vendre comme des petits pains... à 2.000 euros en moyenne.Quant aux achats pour les plus jeunes, ils suivent la même tendance. Les meilleures ventes des corners Surcouf Junior, créés pour l'occasion ? " Un robot Lego à 300 euros ", s'étonne encore François Cousi, directeur marketing produits de Surcouf.Reste une surprise, les ventes de consoles de jeu. La Wii de Nintendo, lancée tardivement (le 8 décembre), a certes été épuisée en quelques heures, obligeant les plus obstinés à se l'arracher à prix d'or sur eBay (entre 320 et 500 euros contre 249 en magasin). Mais, hormis les autres produits Nintendo, elle " n'a pas eu d'effet d'entraînement ", observe Juan Hoguet. Les ventes de XBox 360 se sont juste avérées " correctes " et n'ont pas bénéficié du retard de la PS3 de Sony. Celle-ci ne sortant qu'en mars, nombre d'inconditionnels font de la " rétention d'achat ". D'où un " marché étale en volume ", observe-t-on à la Fnac.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :