Samsung et Nokia auraient violé des brevets

 |   |  47  mots
Un institut de recherche américain a porté plainte contre Nokia, Samsung et Matsushita pour violation de brevets sur la technologie Bluetooth. Les trois industriels utiliseraient pour leurs téléphones portables vendus aux États-Unis la technologie mise au point par ce laboratoire sans payer les royalties.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :