Mahindra remet en cause l'alliance avec Renault-Nissan

 |   |  248  mots
Mahindra se retire du projet d'usine commune à 50-50 avec Renault-Nissan dans le sud de l'Inde. Le constructeur local d'utilitaires et de 4x4 confirme ainsi les rumeurs parues le week-end dernier dans la presse locale. Mahindra serait mécontent des alliances conclues par Renault et Nissan avec son compatriote Bajaj, affirmait même l'agence Press Trust of India. Renault préfère évoquer des " choix économiques " .Du coup, Renault et Nissan ont annoncé qu'ils poursuivraient seuls la construction du site géant de Chennai. Ce projet, représentant un investissement de 690 millions d'euros, sera toutefois retardé, selon le constructeur français qui mène des pourparlers avec les autorités indiennes. La production devait initialement démarrer au second semestre 2009. Les capacités annoncées sont de 300.000 unités dans une première phase, puis de 500.000 à l'horizon 2012. Prévue notamment pour fabriquer des berlines Logan, l'usine devrait être aussi consacrée à la fabrication de véhicules tout-terrain.Malgré leur divorce sur Chennai, Mahindra poursuivra la fabrication en commun avec Renault de la Logan à Nashik (près de Bombay) au rythme de 50.000 unités annuelles. Les livraisons ont démarré en mai 2007 et le dérivé break pourrait bientôt arriver sur les chaînes.Renault et Nissan sont par ailleurs engagés dans un projet de fabrication d'une voiture à 2.500 dollars (2.000 euros) avec le constructeur indien de deux roues Bajaj. Le marché automobile indien est en plein boom. Il pourrait presque doubler pour atteindre les 2 millions d'unités entre 2006 et 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :