Virgin Mobile confronté au réveil de la concurrence

Lancé en avril 2006, l'opérateur mobile sans réseau Virgin Mobile, qui revendique 700.000 clients au 31 décembre, atteindra ses objectifs commerciaux avec " au moins six mois d'avance ", dans le courant de l'année. " Nous passerons le cap important du million avant les autres ", affirme son président, Geoffroy Roux de Bézieux, qui inclut toutefois les 105.000 clients de Breizh Mobile. Virgin Mobile, qui emprunte le réseau d'Orange, s'affirme comme le premier opérateur virtuel (MVNO), devant NRJ Mobile, qui vise aussi 1 million de clients cette année. M6 Mobile et Universal Mobile, tous deux au-delà de 1 million, sont des licences de marques exploitées par des opérateurs de réseau (Orange pour l'un, Bouygues Télécom pour l'autre)." DU JAMAIS-VU DEPUIS NOEL 2000" " Nous avons indiscutablement réussi notre implantation en France ", se félicite le président de Virgin Mobile. Pour autant, " nous n'aurons pas la taille critique avec 1 million de clients ", reconnaît-il. Sa part de marché sur un parc de plus de 51 millions d'abonnés au mobile est inférieure à 1,5 %, celle de l'ensemble des MVNO s'élevait à 4 % au 30 septembre dernier. Or " la bataille de Noël a été très difficile ", rapporte Geoffroy Roux de Bézieux : il signale " un réveil concurrentiel " des opérateurs de réseau. Orange et SFR en tête ont lancé des offres " très agressives, du jamais-vu depuis Noël 2000 " dans le prépayé et les mini-forfaits, créneaux des MVNO. Virgin, l'inventeur du " SMS illimité ", reste positionné sur les " petits clients ", des jeunes dépensant en moyenne 21 euros hors taxe par mois.En conséquence, " nous devons dépenser plus que prévu au démarrage en bagarre commerciale ", confie le patron de Virgin Mobile, qui sera " encore en phase d'investissement en 2008 " : l'équilibre financier, visé en 2010, " est repoussé mais de quelques mois " en fonction de l'accent mis sur l'acquisition des clients. Car Virgin Mobile se fixe un nouvel objectif de 2 millions de clients à la fin de 2010. Pourra-t-il aller au-delà et " atteindre 3, 4 ou 5 millions de clients et se poser en vrai quatrième opérateur ? " s'interroge Geoffroy Roux de Bézieux. Il regardera le dossier de la quatrième licence " avec attention ". Surtout, après les rachats de MVNO par des opérateurs (Ten par Orange, Debitel par SFR), il s'attend à " la consolidation entre MVNO dans le courant de 2008 ". Il affirme avoir " la structure pour gérer d'autres marques si nous en rachetions ".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.