Bruxelles et Apple s'accordent sur les tarifs d'iTunes

Après deux ans de bras de fer, Apple et la Commission européenne sont parvenus hier à un accord sur les tarifs d'iTunes. D'ici six mois, le géant américain devrait baisser les prix pratiqués sur son site de vente de musique en ligne, en Grande-Bretagne (actuellement 1,33 euro pour le téléchargement d'un titre), pour les aligner sur les tarifs appliqués dans les quinze autres pays européens où il est présent (0,99 centime d'euro). Bruxelles, qui avait été saisie en 2005 par une association de consommateurs britanniques, avait engagé une procédure pour pratiques anticoncurrentielles contre Apple . La Commission reprochait également à la firme de Steve Jobs d'empêcher les consommateurs de télécharger des titres sur un site iTunes d'un autre pays. Apple risquait une amende pouvant aller jusqu'à 10 % du chiffre d'affaires de l'entreprise alors que les ventes sur iTunes ne représenteraient que 2 % à 3 % de ces revenus.Finalement, Bruxelles a laissé tomber le second grief, convaincu par Apple que c'était la disparité des législations sur les droits d'auteur qui bloquait la création d'un marché unique de la musique. "Certaines des grandes maisons de disques choisissent de ne pas rendre leurs contenus disponibles sur une base paneuropéenne ", a expliqué le porte-parole de Neelie Kroes, la commissaire à la Concurrence.Reprenant donc le beau rôle, Apple a exigé des labels du Royaume-Uni qu'ils baissent " leurs prix de gros au niveau pratiqué dans les autres pays européens ". Sinon, prévient le groupe américain, " il n'hésitera pas à renégocier son partenariat avec ces maisons de disques d'ici les six prochains mois ".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.