La nouvelle ligne à grande vitesse profite à Eurostar

La réduction à 2 h 15 du temps de trajet entre Paris et Londres, effective depuis mi-novembre, fait apparemment le bonheur des passagers d'Eurostar. Guillaume Pépy, président d'Eurostar, a indiqué hier que le trafic des trains, qui relient la France et la Belgique à la Grande-Bretagne, avait progressé de 11 % entre l'inauguration de la nouvelle ligne à grande vitesse britannique - la durée du trajet entre Paris et Londres a été réduite de 20 minutes - et le 31 décembre 2007. Sur l'année, plus de 8 millions de voyageurs ont été transportés, soit une hausse de 5,1 % (+ 12 % en classe affaires), tandis que le chiffre d'affaires progressait de 15,5 %, à 803 millions d'euros. Revendiquant 70 % de parts de marché sur le Paris-Londres, Eurostar veut séduire de plus en plus une clientèle d'affaires, mais aussi les habitués des places de seconde, souvent prises d'assaut. Une bonne façon de proposer des prix plus élevés et de mieux remplir les trains.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.