Tricastin : Borloo évoque d'éventuelles suites pénales

 |   |  93  mots
Le ministre de l'Écologie, Jean-Louis Borloo, a déclaré mercredi après le rejet d'uranium sur le site du Tricastin (Vaucluse) que " toutes les conclusions devront être tirées, notamment en termes d'éventuelles suites pénales et administratives " . Rappelant qu'une inspection de l'Autorité de sûreté nucléaire est prévue jeudi, il a souligné que " cet incident n'a pas touché le site de production de la centrale " . La société Socatri traite les effluents radioactifs rejetés par l'usine d'enrichissement Eurodif, implantée sur le site nucléaire de Pierrelatte-Tricastin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :