Bic veut valoriser sa marque avec le BicPhone

 |   |  474  mots
cite>Bic vient-il d'inventer le mobile jetable ? Le fabricant de stylos, briquets et rasoirs jetables s'en défend. Tout comme l'opérateur Orange, son partenaire dans le lancement du BicPhone. Le groupe de biens de consommation poursuit-il alors une diversification amorcée avec le lancement d'une activité de fabrication de planches à voiles ou de surf, logée dans Bic Sport ? Rien n'est moins sûr. "Fruit d'un accord de licence entre Bic et Orange, le BicPhone s'inscrit dans une stratégie de valorisation de la marque", explique Billy Salha, directeur général de l'activité rasoirs et responsable du projet BicPhone. En clair, Bic ne devient pas fabricant de téléphone portable. Le BicPhone est en effet fabriqué par le chinois TCL pour le compte d'Alcatel. Bic ne se transforme pas non plus en MVNO, ces opérateurs mobilesvirtuels qui comme Virgin ou Carrefour achètent des minutes en gros auprès des trois propriétaires de réseau mobile.VENDU AU PRIX DE 49 EUROSPartenariat unique en son genre dans la téléphonie mobile, Bic n'en est pourtant pas à son coup d'essai dans le cobranding. L'entreprise s'était ainsi associée avec Citroën entre 1998 et 2002 pour commercialiser la Saxo Bic. "Le succès avait contraint le constructeur automobile à rééditer ce qui était initialement une série limitée", rappelle Billy Salha. Disponible à partir du 7 août dans les bureaux de tabac, Relais H, papeteries et enfin dans la grande distribution à partir de la rentrée, le BicPhone, vendu au prix de 49 euros, générera bien sûr du chiffre d'affaires. Les deux partenaires se refusent toutefois à communiquer leurs objectifs chiffrés autour du BicPhone. Silence également concernant la durée de cet accord de cobranding.On sait seulement que cette offre de téléphonie prépayée, simple d'utilisation, pourrait être commercialisée ailleurs si le succès était au rendez-vous, selon un calendrier confidentiel. En cas d'échec du BicPhone, Bic et Orange n'excluent pas de réduire la voilure en France. L'Hexagone ne représente que 9 % des ventes de Bic, qui ont atteint un total de 1,47 milliard d'euros en 2007. Dans le même temps, les produits autres que les stylos, briquets et rasoirs, n'ont généré que 6 % des ventes de Bic l'an dernier. Environ 50.000 terminaux BicPhone ont d'ores et déjà été commandés, fait-on valoir chez Orange.UN TELEPHONE DE SECOURSCe mobile prêt à l'emploi (batterie déjà chargée, numéro prédéfini, carte SIM avec 60 minutes de communication offertes, kit mains libres) ressemble fort à un téléphone de secours. Il vise en effet les clients en panne de batterie, ceux ayant perdu leur portable ou encore les foyers désireux de faire l'économie d'un fixe. Les touristes sont également ciblés par cette offre prépayée sans engagement .

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :