BBL : les actionnaires contestent l'avis de Bruxelles

Les actionnaires de la Banque Bruxelles Lambert (Groupe Bruxelles Lambert, Royale Belge et Crédit Communal de Belgique) refusent l'injonction de la Commission européenne d'abandonner leur convention de contrôle conjoint de l'établissement bancaire. Réfutant « point par point » les arguments de la Commission, selon laquelle ce pacte d'actionnaires n'est pas conforme aux règles européennes de concurrence, les trois groupes, qui détiennent ensemble 37,25 % du capital de la BBL, estiment que leur accord n'implique aucune intervention dans la gestion de la banque. Or, pour la Commission, ce pacte conduit à « influencer de manière restrictive la politique concurrentielle entre BBL et le Crédit Communal de Belgique ». Une confrontation sera donc prochainement organisée entre les trois groupes et la Commission pour que chacun s'explique sur ses positions. En principe, le délai fixé par la Commission pour l'abandon de cette convention d'actionnaires expire demain. Si, malgré les arguments des membres du pacte, Bruxelles maintient sa position, ceux-ci se trouveraient dans l'illégalité au regard des règles européennes de concurrence.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.