Les modalités du plan de sauvetage

 |   |  89  mots
Le plan de liquidation des créances des « jusen » adopté fin 1995 prévoit la création d'une société de défaisance chargée de réaliser sur plusieurs années les actifs de ces établissements de crédit immobilier. A cet effet, les banques commerciales vont devoir abandonner 3.500 milliards de yens de créances, les autres organismes de la place voyant leur part limitée à 1.600 milliards et les organismes de crédit agricole à 530 milliards. Pour sa part, l'Etat participe à hauteur de 680 milliards de yens à ce schéma d'assainissement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :