Lloyd's : 82 % des names favorables au plan de sauvetage

 |   |  280  mots
Le plan de sauvetage du Lloyd's, le grand marché londonien de l'assurance, est soutenu par 82 % des names, ces investisseurs individuels qui garantissent les contrats sur leur fortune personnelle, selon un sondage réalisé fin juin auprès de 500 personnes et publié aujourd'hui par le Lloyd's. Ce qui représente un taux de soutien légèrement supérieur au dernier sondage réalisé à la mi-mai par l'institut Mori, qui faisait alors état de 79 % de satisfaits. Les 34.000 names doivent se prononcer d'ici au 28 août sur ce plan de sauvetage mis en place par la direction pour faire face aux pertes abyssales de l'institution qui, entre 1988 et 1992, s'élèvent à 8 milliards de livres. Ce plan prévoit le versement de dédommagements pour les names ainsi que des annulations de dettes. En outre une compagnie de réassurance, Equitas, doit se mettre en place pour gérer les contrats déficitaires du passé. En échange d'une acceptation de ce plan et des aides qu'il comprend, les names devront abandonner les poursuites judiciaires qu'ils ont engagées contre l'institution. Par ailleurs le Lloyd's prévoit qu'en 1997 sa capacité d'assurance - le montant total des primes qui peut être accepté par le marché dans une année - sera de 10,17 milliards de livres sterling (81,6 milliards de francs), ce qui marquera un retournement de tendance. En effet la capacité de souscription du groupe anglais s'est effritée au fil des ans pour revenir de 11 milliards de livres en 1990 (environ 90 milliards de francs) à 9,99 milliards de livres cette année (80 milliards de francs). En 1996, ce montant provient pour 6,9 milliards de livres (55,5 milliards de francs) des names et pour 3 milliards de livres (24,5 milliards de francs) d'investisseurs institutionnels.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :