Les banques italiennes en ébullition

 |   |  138  mots
Lors de l'assemblée générale de Banca Intesa, qui s'est tenue hier à Milan, ses dirigeants ont indiqué que le pacte d'actionnaires, dont Commerzbank allait sortir, était renouvelé pour les trois prochaines années. Mais pour le Crédit Agricole, principal actionnaire de la banque de la péninsule, la renégociation du contenu même du pacte est essentielle. En effet, seule une modification des règles du pacte permettrait à la Banque verte de monter au capital de Banca Intesa. Elle en fait même une condition sine qua non à la création d'un joint-venture dans la gestion d'actifs avec la banque italienne. Sur un autre front, celui d'Antonveneta, le conseil d'administration doit se prononcer aujourd'hui sur l'offre de rachat de la banque par ABN-Amro. Ce même jour, le pacte d'actionnaires d'Antonveneta arrive à échéance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :