La Bourse de Paris reprend son souffle

EN HAUSSE ininterrompue depuis le début de l'année, la Bourse de Paris a marqué une pause hier. En baisse de 0,48 % à l'ouverture, l'indice CAC 40 a amorcé plusieurs mouvements de reprise en séance sans grand succès. En clôture, l'indice de référence affichait un repli de 0,60 %, à 1.931,21 points. Assez étoffé, le volume d'affaires a porté sur un total de 4,05 milliards de francs, dont 2,672 milliards sur le CAC 40. « Une séance de consolidation était prévisible après un mouvement de hausse un peu rapide ces deux derniers jours, estimait un opérateur. La décision de la Bundesbank de ne pas modifier ses taux d'intérêt hier a servi de prétexte à quelques prises de bénéfice », concluait-il. UAP : - 4,7 % Comme beaucoup de financières, la valeur a cédé du terrain hier. L'UAP a perdu 4,7 %, à 128,70 francs, avec 246.000 échanges. Ailleurs, la Compagnie Bancaire affichait un repli de 3,2 %, à 539 francs, avec 83.000 titres, le CCF, de 2,9 %, à 251,10 francs (128.000), et la BNP de 2,8 %, à 218,20 francs (312.000). Renault : + 1,4 % L'action du constructeur automobile a enregistré une hausse de 1,4 %, à 151,50 francs dans un volume important de 424.000 titres. Renault prévoit pour 1996, une hausse d'environ 2 % des immatriculations automobiles européennes qui, grâce aux pays d'Europe du Nord, atteindraient près de 13,5 millions de véhicules particuliers et utilitaires. Le constructeur indique dans un communiqué qu'il s'attend à améliorer légèrement ses parts de marché en Europe où sa pénétration est retombée l'an dernier à 10,8 %, contre 11,4 % en 1994. Renault souligne toutefois que le début d'année « présente trop d'aléas économiques pour faire raisonnablement une prévision optimiste du marché automobile européen en 1996 ». Certains professionnels notaient par ailleurs, que des rumeurs de cessions de tout ou partie des titres Volvo que détient Renault ont une fois encore circulé sur le marché. Fives-Lille : + 2,3 % Le groupe a annoncé que son carnet de commandes devrait avoisiner 4,7 milliards de francs à fin 1995, contre 3,1 milliards un an plut tôt (voir aussi Voir Evenementpage 10). « Selon les premières estimations, et si le redressement de la situa- tion au Brésil est confirmé, le niveau d'activité de l'exercice 1995, ainsi que la rentabilité, devraient être en ligne avec les tendan- ces dégagées sur le premier semestre de l'année », souligne le groupe. Carrefour : + 1,7 % Entouré dans l'attente de la publication du chiffre d'affaires intervenue après la clôture, le titre a inscrit un plus-haut historique en séance, à 3.141 francs. Carrefour a terminé sur un gain de 1,7 %, à 3.129 francs (60.000 transactions). Le groupe de distribution a annoncé une progression de 6,5 % de son chiffre d'affaires consolidé TTC l'an dernier, à 164,323 milliards de francs (les chiffres nets seront connus en mars prochain, après l'arrêté des comptes). Carrefour, qui a ouvert en décembre dernier ses deux premiers hypermarchés en Chine, compte maintenant 245 hypers dans le monde.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.