La Bourse de Paris termine l'année sur un nouveau recul

LA BOURSE DE PARIS a terminé 1995 dans la morosité. En baisse de 0,23 % à l'ouverture, le CAC 40 s'est finalement inscrit à 1.871,97 points à l'issue des dernières transactions, en repli de 0,38 % par rapport à la veille. Quant à l'évolution sur un an, ceux qui espéraient un petit sursaut de fin d'année pour voir l'indice terminer légèrement dans le vert à un niveau proche des 1.900 points ont été déçus. Par rapport au 30 décembre 1994 (1.881,15), le CAC 40 cède en effet 0,49 %. Une baisse qui fait suite à un plongeon de 17 % en 1994. Comparativement aux autres grandes places européennes, Paris est donc, en 1995, en queue de peloton avec Milan (- 4,52 % pour le MIB 30 à 14.081 points) alors que Francfort a gagné 6,99 % sur un an et que Londres s'est adjugé 20,35 % avec un record historique pour le Footsie à 3.689,30 points. Quant au volume des transactions, cette dernière séance à Paris n'a guère été active avec un total de 3,21 milliards de capitaux échangés, dont 2,13 milliards sur la valeur du CAC 40. Les rares opérateurs présents ont en fait réalisé les ultimes opérations d'ajustement de portefeuilles dans une séance essentiellement animée par le dénouement des échéances des options sur actions au Monep. De son côté, le notionnel a terminé la séance sur une baisse de 16 centièmes, à 120,20, dans un volume extrêmement étroit (24.539 lots) et le Pibor à 94,99 (+ 4 centièmes). Le franc a terminé à 3,4235 face au mark, un très léger recul. Sodexho : + 0,5 % L'action du numéro quatre mondial dans la restauration et des services aux collectivités a modestement terminé l'année sur un gain de 0,5 %, à 1.440 francs, dans un volume de 5.043 titres. On note cependant que le titre était à son plus haut niveau de l'année et que la valeur figure parmi celles qui ont le plus progressé sur douze mois. Le titre était déjà bien orienté depuis plusieurs séances en réaction à l'annonce de l'achat de la société Parthéna et plusieurs cabinets d'analyse ont émis des recommandations à l'achat. Le groupe anticipe pour l'exercice en cours (clos au 31 août) une progression de 25 % de son bénéfice net, hors éléments exceptionnels, à 360 millions. Quant au chiffre d'affaires (18,3 milliards pour l'exercice précédent) il devrait progresser de 30 %. Eurotunnel : - 4,13 % L'action a terminé l'année 1995 à 6,65 francs, en repli de 72,2 % par rapport à son niveau de janvier. C'est l'une des principales déceptions de l'année. Vendredi, le titre a encore reculé de 4,3 % dans un volume de 1,7 million d'unités. L'année 1996 s'ouvre sur bien des incertitudes, sachant que doivent normalement aboutir dans les prochaines semaines les négociations entre Eurotunnel et le consortium des banques pour restructurer l'endettement du groupe. Les actionnaires, notamment les particuliers, redoutent l'annonce de décisions entraînant pour eux une forte dilution de leur participation dans le capital du consortium franco-britannique et donc de leur droit sur les bénéfices futurs.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.