RM + SEB sanctionné pour ses résultats

Le constructeur français de petit électroménager s'inscrit en net recul, après la forte progression de la veille. La valeur a terminé, hier, en baisse de 6,1 %, à 1.056 francs dans un volume de 71.000 échanges, enregistrant ainsi la plus forte baisse du règlement mensuel. L'annonce d'un chiffre d'affaires consolidé de 5,128 milliards de francs pour le premier semestre, en hausse de 17 % sur celui de 1996, a été jugé décevant. Au-delà des difficultés sur le marché européen, où SEB cède 3 %, c'est la perte de vitesse (- 4 %) face aux marques des distributeurs et les restructurations qui ont fait réagir les opérateurs, selon un analyste de Cholet-Dupont. Néanmoins, cet expert précise que « la stratégie globale du groupe reste excellente », notamment à l'international. Il réitère sa recommandation « accumuler », tablant sur une progression du bénéfice net d'environ 7 % en 1997, à 515 millions, et de 30 % en 1998. Pour SGE Delahaye, la diversification géographique menée depuis cinq ans et le rachat du brésilien Arno, le 10 avril, permettent à ce groupe de résister plutôt mieux que ses concurrents dans un marché morose (le chiffre d'affaires sur le continent américain a fait un bond de 85 % à 1,136 milliards). En revanche, Leven maintient sa recommandation « garder », considérant le titre correctement évalué. Fl. C.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.