Projet remis en cause par le départ du directeur

Le projet de la Bourse de Londres de lancer un système de négociation « tiré par les ordres », sur le modèle des systèmes électroniques se développant en Europe continentale, risque d'être remis en cause par le départ de son directeur, Michael Lawrence, la semaine dernière, estime le quotidien britannique Daily Telegraph dans son édition du week-end. Les sociétés de tenue de marché n'avaient pas caché leur opposition au lancement de ce nouveau système, baptisé Sequence Vi, qui devait voir le jour au mois d'août prochain. L'actuel système de négociation londonien, « tiré par les prix », repose sur les intermédiaires de marché, qui, un peu comme dans un bureau de change, offrent pour chaque valeur un cours acheteur et un cours vendeur, la différence étant destinée à rémunérer leur service.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.