2,49 %

Le plus surprenant est moins l'ampleur de la baisse elle-même que le déroulement de la séance. Le décrochage est en effet survenu de façon brutale en milieu d'après-midi - l'indice vedette a alors plongé jusqu'à 3 % en séance avant de se reprendre - alors même que les marchés américains se maintenaient dans le vert. La rapidité du décrochage s'explique en partie par un effet technique puisqu'en enfonçant un support important à 4.228 points, cela a déclenché une salve d'ordres de vente.LE SPECTRE DE LA GUERRELe cas de Paris n'est pas isolé puisque ce sont l'ensemble des places européennes qui ont été prises d'un vent de panique. Ainsi, le Footsie à Londres a décroché de 2,22 % à 5.406,80 points. De son côté, le DAX a reculé de 1,28 % à 6.305 points tandis que l'Ibex a abandonné 2,17 % à 11.739,5 points. Une fois encore, ce sont les sujets géopolitiques qui ont alimenté les craintes des marchés. Celles-ci avaient, hier, pour épicentre l'Iran et ses tirs de missiles sol/sol qui s'étalaient à la une de l'ensemble de la presse internationale. Une démonstration de force qui relance les tensions au Moyen-Orient et fait planer le spectre d'une guerre avec Israël. Dans cette perspective, ce sont les cours du pétrole qui sont regardés avec attention. Certains s'avancent à faire quelques calculs. Un conflit armé dans cette région du monde pourrait immédiatement propulser le prix du baril au-dessus des 170 dollars.Dans ces conditions, les valeurs à la hausse n'étaient pas légion. Seuls ArcelorMittal (+ 1,02 %) et Crédit Agricole (+ 0,55 %) se sont ainsi distingués. À l'autre bout du classement, les valeurs liées à la distribution ont été particulièrement maltraitées à l'image de Carrefour (- 8,56 %) et de PPR (- 7,85 %). Toujours dans le secteur de la grande consommation, Danone (- 5,98 %) était également à la peine.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.