Panama se rebiffe

 |   |  105  mots
Le directeur général de BNP Paribas, Baudouin Prot, a reçu une lettre pour le moins curieuse. Alors qu'au plus haut niveau de l'État on s'indigne de la présence des entreprises françaises dans les paradis fiscaux, l'ambassadeur de France au Panama a cru bon de lui demander de reconsidérer sa décision de se retirer de la petite république d'Amérique centrale. Baudouin Prot avait fait part de sa décision de fermer ses filiales figurant sur la liste « grise » de l'OCDE, suscitant un vif émoi au Panama, où la banque est présente depuis plus de 50 ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :