Après la relance, le gel des dépenses

Le budget américain pour 2011, présenté lundi soir, devrait confirmer la volonté de Barack Obama de geler 15 % des dépenses fédérales. La France, elle, s'engage à brider la hausse des dépenses à 1 %Le symbole est fort : l'administration Obama devrait renoncer aux missions spatiales vers la Lune. C'est l'un des programmes qui feront les frais des économies inscrites dans le budget 2011. En France, pour faire passer le déficit public de 8,2 % du PIB en 2010 à moins de 3 % en 2013, le gouvernement table sur une progression de la dépense publique inférieure à 1 % par an. Ce qui implique notamment une hausse du taux de prélèvements obligatoires. Pages 6 et 8 et éditorial page 13

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.