Vers une opération vérité sur les comptes du Crédit Agricole ?

 |   |  593  mots
Le titre Crédit Agricole SA a perdu 1,54% à la Bourse de Paris le 31 janvier.  Un moindre mal dans la mesure où l\'action perdait près de 4% en milieu de matinée après l\'information publiée dans le quotidien Le Figaro selon laquelle la banque française envisagerait  \"une opération vérité sur ses comptes\".Concrètement, il s\'agirait pour Crédit Agricole SA (CASA), la structure cotée du groupe Crédit Agricole, de passer des provisions plus importantes que prévu au quatrième trimestre. L\'arrêté des comptes est attendu le 20 février mais une alerte sur les résultats (profit warning) avant cette date n\'est pas exclue. Sur les neuf premiers mois de 2012 CASA a déjà affiché une perte de 2,5 milliards d\'euros.Une autre banque française, Société Générale, a elle déjà annoncé le 16 janvier des charges exceptionnelles au quatrième trimestre liées à la réévaluation de sa dette (605 millions d\'euros) et à sa participation au capital du courtier Newedge, détenu à parité avec le Crédit Agricole. La banque au logo rouge et noir a précisé prévoir une dépréciation d\'écart d\'acquisition (goodwill) relative aux 50% qu\'elle détient dans Newedge pouvant aller jusqu\'à 384 millions d\'euros. Les écarts d\'acquisitions correspondent à la différence entre le montant payé pour acquérir une société et la valeur comptable de ce même actif.Réduire le montant des écarts d\'acquisitionsC\'est aussi pour réduire les goodwill dans ses comptes que Crédit Agricole SA pourrait prévoir des provisions supplémentaires. La banque verte, qui a procédé à toute une série d\'acquisitons juste avant la crise, a accumulé 17,4 milliards d\'euros de goodwill (à fin septembre), dont 5,2 milliards pour sa filiale LCL (ex-Crédit Lyonnais).Ajustement comptable de 160 millions pour les caisses régionales du Crédit AgricoleD\'ores et déjà, Crédit Agricole SA, a annoncé vendredi 25 janvier que la contribution des caisses régionales  à ses résultats du quatrième trimestre allait être réduite de 160 millions d\'euros, en raison d\'un \"ajustement comptable\". Crédit Agricole SA consolide en effet 25% des  bénéfices des caisses régionales dans ses comptes. Pour leur part, les caisses régionales sont l\'actionnaire de contrôle de CASA à travers leur holding SAS Rue La Boétie.Or les caisses régionales ont dû abaisser la valorisation de SAS Rue La Boétie dans leurs bilans du fait de la diminution du cours de Bourse de CASA. Les normes comptables IFRS obligent à réajuster la valorisation si bien qu\'une provision de 651 millions d\'euros doit être passée dans les comptes de l\'ensemble des caisses au 4e trimestre. Ce montant \" représente en moyenne moins de 4 % du prix de revient historique des titres SAS Rue La Boétie dans le bilan des Caisses régionales\", précise la banque dans un communiqué.Les ratios de solvabilité du groupe Crédit Agricole \"ne sont pas concernés par cette dépréciation\", indique-t-elle aussi, ajoutant qu\'elle \"n’a également aucune incidence sur le ratio de solvabilité des Caisses régionales\". Ni sur les comptes des caisses et leur résultat distribuable (établis selon les normes comptables françaises). Sur les neuf premiers mois de 2012, les caisses régionales ont affiché 2,4 milliards d\'euros de cumul de résultats consolidés et de 4,1 milliards pour l\'ensemble de l\'année 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :