Espagne : la récession s'aggrave (encore)

 |  | 290 mots
Lecture 1 min.
L\'Espagne est toujours embourbée dans la crise. D\'après les chiffres définitifs de l\'Institut national de la statistique (Ine) dévoilés jeudi, la récession ne cesse de s\'aggraver, avec un recul du PIB de 0,8% au quatrième trimestre 2012 par rapport au trimestre précédent. Résultat : sur l\'ensemble de l\'année, l\'économie espagnole s\'est ainsi contractée de 1,4%.C\'est très légèrement mieux que prévu par le gouvernement conservateur, qui tablait sur un repli du PIB de 1,5%. Toutefois, après un recul de 0,3% au troisième trimestre, le repli du PIB s\'est donc accentué au quatrième trimestre. Pour expliquer cette accélération du repli de l\'économie espagnole - retombée en récession à la fin 2011 -, l\'Ine évoque \"une plus grande contraction de la demande intérieure\".Le pessimisme de BruxellesAinsi, l\'institut juge que la récession devrait se poursuivre en 2013. Il faut dire que le pays, qui affiche un taux de chômage record de plus de 26%, est soumis à un effort de rigueur sans précédent via un important programme d\'économies. D\'ici la fin 2014, celui-ci devrait atteindre 150 milliards d\'euros.Si le gouvernement prévoit pour cette année un recul du PIB de 0,5%, la Commission européenne s\'est de son côté montrée beaucoup plus pessimiste la semaine dernière. De fait, Bruxelles s\'attend une contraction de 1,4%, avant un retour à la croissance en 2014.L\'économie espagnole, ébranlée par l\'éclatement de la bulle immobilière en 2008, avait chuté de 3,74% en 2009. Sortie de la récession en 2010, elle y a replongé depuis la fin 2011. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :